Décès de Robert Rosenblum Contenu abonnés


8/12/06 – Disparition – Disparu mercredi 6 décembre, à l’âge de 79 ans, Robert Rosenblum était l’un des historiens de l’art les plus respectés. Né en 1927 à New York, il avait soutenu sa thèse (PhD) en 1956 à la New York University, où il enseigna à partir de 1966 après dix années passées à Princeton. Tout en étendant sa curiosité très en avant dans le XXe siècle. puisqu’il avait travaillé sur Norman Rockwell, Andy Warhol, Franck Stella et même Jeff Koons, il consacra une partie de sa vie à l’étude du XIXe siècle dont il fut l’un des acteurs de la réhabilitation. La place de tout premier plan qu’ont aujourd’hui Friedrich, Hammershoï, Munch ou la secession viennoise lui doivent beaucoup, de même que l’idée qu’Ingres est aussi important pour l’art moderne que Delacroix ou Cezanne. Il…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Accrochage de tableaux lyonnais du XVIIe siècle sortis des réserves du musée de Lyon

Article suivant dans Brèves : Achat du dessin de Goya, Le taureau papillon, par le Prado