De Turner à Monet. La découverte de la Bretagne par les paysagistes au XIXe siècle


Auteur : André Cariou

JPEG - 79.2 ko

Paru à l’occasion de l’exposition qui s’est tenue au Musée des Beaux-Arts de Quimper d’avril à août 2011, manifestation que nous n’avons malheureusement pas pu voir, cet ouvrage coédité par le Musée de Quimper et les éditions Palantines, est un modèle de publication réussie. Tandis que la mode éditoriale, la facilité et, parfois, des contraintes financières que nous ne saurions nier, tendent à transformer bien souvent les catalogues d’exposition en « pas grand chose », alignant quelques essais, dans le meilleur des cas, et un album d’images plus ou moins bien reproduites, voici un travail qui maintient l’exigence scientifique, le souci de la rigueur, la logique d’un propos et qui se donne les moyens d’accompagner l’exposition d’un véritable ouvrage de référence. Certes, le livre d’André Cariou, puisqu’il s’agit bien d’un livre et d’un auteur, porte en titre principal « De Turner à Monet » : on ne saurait le lui reprocher puisqu’on connaît les contraintes communicationnelles, la pression exercée par les instances municipales et la nécessité d’appâter le chaland. Aurait-on réuni autant de visiteurs (l’exposition a en effet été un grand succès) si l’on avait plus exactement reflété le corpus d’œuvres choisi en le nommant « De Louis-François Cassas à Clairin » ? On connaît la réponse. Et pourtant, tout l’intérêt d’un tel ouvrage est bien d’illustrer cette découverte de la Bretagne tout au long d’un siècle, et un peu plus, par une multiplicité de thèmes, de points de vue, et d’artistes issus d’horizons divers autant que d’esthétiques variées. Se ressouvenir du rôle qu’a pu y jouer tel ou tel grand nom de la peinture ne serait que d’un intérêt relatif si l’on n’y associait pas de nombreux peintres moins connus, voire oubliés mais tout aussi intéressants et qui donnent à ce « paysage » toute sa réalité et son ampleur signifiante. L’exigence purement historique l’exige d’ailleurs : que serait une géographie où figureraient les fleuves mais aucun affluent ?


JPEG - 75.5 ko
1.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Giovanni Battista Beinaschi (1636-1688)

Article suivant dans Publications : Antonio de La Gandara. Un témoin de la Belle époque. 1861-1917