Davantage de moyens pour le récolement des œuvres déposées par l’Etat Contenu abonnés


26/6/03 - Récolement des œuvres d’art déposés par l’Etat - Ministère de la Culture - Le ministre de la Culture a décidé de donner des moyens supplémentaires à cette nécessaire entreprise de récolement. Entamée en 1997, elle doit durer jusqu’en 2007. Sur 80 000 objets déjà vérifiés, 10 000 sont manquants ou non localisés ! Si parmi ceux-ci il faut compter sans doute beaucoup de pièces ethnologiques ou archéologiques de petite dimension et d’intérêt mineur, dont l’identification est d’ailleurs, selon le ministère, parfois insoluble, un tel chiffre laisse songeur. 191 plaintes ont déjà été déposées.

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Exposition d’un portrait nouvellement acquis par le Musée Delacroix

Article suivant dans Brèves : Un modello de Domenico Cresti, dit Passignano, acquis par le Musée des Beaux-Arts de Blois