D’autres acquisitions récentes du Musée d’Orsay Contenu abonnés


JPEG - 31.5 ko
1. Edgar Degas (1836-1902)
Sémiramis construisant Babylone, vers 1861
Huile sur papier marouflé sur toile - 26,5 x 40,5 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Musée d’Orsay
Voir l'image dans sa page

24/8/08 – Acquisitions – Paris, Musée d’Orsay – Nous avions, il y a quelques mois (voir brève du 30/4/08), présenté les dernières acquisitions Symbolistes du Musée d’Orsay. Nous terminons ici cette exploration des achats et des legs ou dons effectués ces deux dernières années pendant la fin du directorat de Serge Lemoine.

On connaît quelques tableaux mythologiques peints par Edgar Degas au début de sa carrière. Orsay conserve la plus célèbre d’entre elles, le Sémiramis construisant Babylone, que l’artiste garda toute sa vie dans son atelier, ainsi qu’un pastel préparatoire.
Le musée a acquis en 2007, à Londres chez Sotheby’s, pour 120 000 £ (frais inclus) une autre étude pour cette même composition, à l’huile sur papier (ill. 1) présentant de très nombreuses différences avec l’œuvre définitive.


JPEG - 51.4 ko
2. James Tissot (1836-190
Portrait du Marquis et de la Marquise de Miramon, 1865
Huile sur toile - 177 x 217 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Musée d’Orsay
Voir l'image dans sa page

Le Portrait du Marquis et de la Marquise de Miramon de James Tissot (ill. 1) est un grand chef-d’œuvre, qui aurait largement mérité une brève à lui tout seul lors de son entrée au musée en 2006, date jusqu’à laquelle il avait été conservé par la famille du modèle.
Commandé en 1865, ce tableau témoigne de la relativité des hiérarchies et des classifications. James Tissot a été longtemps sous-estimé, et s’il est aujourd’hui pleinement réhabilité par le marché comme par les amateurs, le grand public l’ignore encore largement. Ce tableau est pourtant digne des toiles de Claude Monet ou Frédéric Bazille peintes à la même époque. A Orsay, la comparaison est aisée, par exemple avec Femmes au jardin (vers 1866) ou Le Déjeuner sur l’herbe (1865-1866) du premier ou avec Réunion de famille (1867) du second. On…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une toile de Jean-Baptiste Oudry acquise par Compiègne

Article suivant dans Brèves : Acquisition du Festin de Didon et Enée de François de Troy par Sceaux