Critique du critique Contenu abonnés


L’école des Beaux-Arts propose actuellement une exposition passionnante sur les thèmes homériques dans ses collections, dont nous parlons ailleurs sur le site1. Le Monde, par la plume de Philippe Dagen, l’a assassinée en 11 lignes2.

C’est l’occasion de s’interroger sur les raisons pour lesquelles ce journal persiste à faire écrire ses articles sur l’art ancien et du XIXe siècle par quelqu’un dont la vision de l’histoire de l’art est restée celle qui avait cours au milieu du XXe siècle. Philippe Dagen n’aime pas le XIXe siècle, ni même les précédents, en dehors des quelques grands noms reconnus. C’est son droit. Mais pourquoi lui confier la critique de ce qu’il n’aime pas, a priori ?

Philippe Dagen déteste tellement l’art du XIXe siècle, particulièrement dans tout ce qui a un rapport,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Dépôts-vente

Article suivant dans Éditorial : Une revanche sur l’histoire