Courrier reçu de Nicolas Bru, CAOA du Lot Contenu abonnés


JPEG - 120.3 ko
Retable baroque de l’église de Gigouzac
après restauration
Photo : Conseil général du Lot

Monsieur Rykner,

Encore une réaction, non pas à votre article concernant l’initiative de la Junior entreprise de l’École du Louvre et la Sauvegarde de l’Art Français, mais à celui publié suite aux messages des conservateurs des Monuments Historiques et des Antiquités et Objets d’Art. Je souscris pleinement à vos propos sur la tête et le corps, le ministère de la Culture n’a jamais fait grand cas du volet meuble du Code du Patrimoine.
Cela se vérifie autant par les niveaux d’investissement consacrés à la restauration des objets mobiliers classés ou inscrits parmi les Monuments historiques (si je ne me trompe, on doit péniblement avoisiner les 10% des programmations annuelles de subventions…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Courrier reçu de M. François Hubert à propos de la politique d’acquisition du Musée d’Aquitaine

Article suivant dans Courrier : Courrier reçu de Frédéric Sauvage, CAOA de l’Ardèche