Courrier reçu de M. François Hubert à propos de la politique d’acquisition du Musée d’Aquitaine Contenu abonnés


JPEG - 48.3 ko
1. Le Masurier (documenté en 1769-1775)
Portrait de Choiseul-Meuse et sa famille à la Martinique
Huile sur toile - 80 x 63 cm
Bordeaux, Musée d’Aquitaine
Photo : SVV Aguttes
Voir l'image dans sa page

Dans La Tribune de l’Art du 7 janvier, Jacques Foucart consacre un article documenté à Le Masurier à l’occasion d’une acquisition réalisée récemment par le musée d’Aquitaine lors de la vente de Chanonat (ill.).
Sa première partie, qui s’interroge sur la légitimité de cette acquisition par ce musée, appelle cependant quelques précisions car elle repose sur des considérations historiques erronées.

Certes Nantes est le plus important port négrier français (plus de 1700 expéditions contre moins de 500 pour Bordeaux), mais l’histoire coloniale du XVIIIe siècle ne se résume pas à la traite…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Deux courriers reçus à propos du boudoir Turc de Fontainebleau

Article suivant dans Courrier : Courrier reçu de Nicolas Bru, CAOA du Lot