Clandon House détruit par le feu


30/4/15 - Incendie - Clandon Park - Dans un incendie particulièrement dévastateur survenu hier 29 avril, tout l’intérieur de Clandon House, une grande bâtisse d’inspiration palladienne construite vers 1730 par l’architecte vénitien Giacomo Leoni (ill. 1), a été détruit.


JPEG - 83.1 ko
1. Giacomo Leoni (1686-1746)
Clandon House avant l’incendie du 28 avril 2015
Photo : John Myers/Wikipedia (CC BY-SA 2.0)
JPEG - 88 ko
2. Clandon House après l’incendie du 28 avril 2015
Photo : D. R.

JPEG - 166.7 ko
3. Grand hall de Clandon House avant l’incendie du 28 avril 2015
Photo : National Trust

Il est toujours difficile de connaître les réels dégâts provoqués par un incendie tant que celui-ci n’est pas éteint et qu’un bilan complet n’a pas été effectué. On lit souvent dans la presse beaucoup d’approximations et d’erreurs (ce fut particulièrement le cas pour celui qui avait frappé l’hôtel Lambert). Pour cette raison, à moins d’avoir des informations suffisamment fiables, nous préférons attendre un peu pour écrire des articles à ce sujet. Ce qui suit résulte des communiqués fournis par le National Trust, des informations sourcées et a priori fiables données par la presse britannique, et de ce que l’on peut voir des photos et vidéos du sinistre.

Clairement, tout l’intérieur a été ravagé comme on peut le constater sur les vidéos circulant sur internet montrant que l’ensemble de l’édifice était en flammes, et sur une vue aérienne (ill. 2). La directrice du National Trust a d’ailleurs dit que Clandon Park n’était plus qu’une coquille vide, à l’exception d’une pièce qui semble avoir été épargnée.
Si l’extérieur du monument n’était pas très spectaculaire, l’intérieur, notamment le grand hall en marbre (ill. 3), décoré de deux grands bas-reliefs de Michael Rysbrack (ill. 4 et 5), était magnifique. Les collections de mobilier du XVIIIe siècle étaient particulièrement importantes, comprenant notamment des tapisseries, des meubles et une grande collection de porcelaines


JPEG - 92.3 ko
4. Michael Rysbrack (1694-1770)
Sacrifice à Bacchus
Marbre
Grand Hall de Clandon House avant l’incendie du 28 avril 2015
Photo : Pam Fray (CC BY-SA 2.0)
JPEG - 79.9 ko
5. Michael Rysbrack (1694-1770)
Sacrifice à Diane
Marbre
Grand Hall de Clandon House avant l’incendie du 28 avril 2015
Photo : Pam Fray (CC BY-SA 2.0)

JPEG - 57.5 ko
6. Johann Zoffany (1733-1810)
Portrait de la famille Mathew, 1763-64
Huile sur toile - 118 x 156 cm
Clandon House (nous ne savons pas si cette œuvre a été sauvée)
Photo : National Trust

Toujours selon le National Trust, des œuvres ont heureusement pu être sauvées avant d’être atteintes par les flammes, mais beaucoup d’autres ont disparu. Aucune liste des œuvres préservées ou détruites n’a pour l’instant été communiquée.
Selon Bendor Grosvenor, sur son blog Art History News, en général une source très fiable, on compte parmi les œuvres perdues six peintures de Francis Barlow, ainsi que des tapisseries de Mortlake. On ne sait rien en revanche, pour ne prendre qu’un exemple, du Portrait de la famille Mathew de Johann Zoffany (ill. 6) ou du Portrait du révérend Henry Case de Joseph Wright of Derby (ill. 7) deux des plus importantes peintures qui y étaient conservées. Une partie de celles-ci sont visibles sur la base de données Your Paintings. On y découvre par exemple un très beau Saint Jérôme caravagesque catalogué comme du « style de van Honthorst » (ill. 9).


JPEG - 45 ko
7. Joseph Wright of Derby (1734-1797)
Le Révérend Henry Case, 1782
Huile sur toile - 133,5 x 105 cm
Clandon House (nous ne savons pas
si cette œuvre a été sauvée)
Photo : National Trust
JPEG - 44.3 ko
8. Anonyme caravagesque
Saint Jérôme
Huile sur toile - 96,5 x 75 cm
Clandon House (nous ne savons pas
si cette œuvre a été sauvée)
Photo : National Trust

Les causes de l’incendie ne sont pas encore connues pour l’instant. Il faut désormais espérer que les murs ne vont pas s’effondrer (c’est une des craintes, tous les planchers ayant disparu).


Didier Rykner, jeudi 30 avril 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’Écriture dessinée : Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac

Article suivant dans Brèves : Portes Art Déco du conservatoire : pas perdues pour tout le monde