Chronique Semaine de l’Art n° 5 : Le Detroit Institute of Arts devra-t-il vendre ses collections ? Contenu abonnés


Ce texte est la transcription de la chronique de l’émission La Semaine de l’Art n° 5 du 7 février 2014.

JPEG - 89.7 ko
Rembrandt van Rijn (1606-1669)
La Visitation, 1640
Huile sur panneau - 56,5 x 47,9 cm
Detroit, Institute of Art
Photo : DIA

Nous n’avons pas encore parlé sur La Tribune de l’Art de la situation du Detroit Institut of Arts, le grand musée des Beaux-Arts de Detroit, dans le Michigan. Rappelons donc la situation qui a été largement couverte par la plupart des grands journaux généralistes.

La ville de Detroit est en situation de faillite mais, contrairement à beaucoup de musées américains qui sont de droit privé (ou comme à Washington, fédéraux), le Detroit Institute of Art dépend de la municipalité de Detroit. Il est donc envisagé que certaines œuvres, celles qui ont été achetées avec l’aide de la municipalité, dont certaines comptent parmi les plus importantes, puissent être vendues…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 4 : Visite du chantier du département des Objets d’Art au Louvre

Article suivant dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 6 : Rachetons les œuvres restituées