Chefs-d’œuvre de la collection Leiden. Le Siècle de Rembrandt Contenu abonnés


Paris, Musée du Louvre, du 22 février au 22 mai 2017.

JPEG - 304 ko
1. Ferdinand Bol (1616-1680)
Éliézer et Rébecca au puits, vers 1645-1647
Huile sur toile - 171 x 171,8 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : The Leiden Collection, New York
Voir l'image dans sa page

Depuis 2010, le Louvre accrochait sur ses cimaises un très beau tableau de Ferdinand Bol, représentant Éliezer et Rebecca au puits (ill. 1). Cette œuvre lui a finalement été offerte par celui qui l’avait emportée aux enchères à Versailles le 14 juin 2009, le collectionneur américain Tom Kaplan. Celui-ci avait appris que le musée avait, en vain, tenté de l’acquérir (un événement très rare, le Louvre n’ayant plus acheté d’œuvre flamande ou hollandaise du XVIIe siècle depuis des années1). Un geste fort généreux qui se voit aujourd’hui récompensé par la présentation d’une partie des œuvres de la collection Leiden qui lui appartient (celle-ci a été baptisée ainsi car elle s’est formée autour des peintres de l’école de Leyde, avant de s’étendre ensuite plus largement). Une toute petite partie en réalité, puisque seuls une trentaine de tableaux sont accrochés au second étage du musée (loin donc de la foule Vermeer) sur un total de plus de 250 œuvres. 175 d’entre elles sont par ailleurs visibles dans un catalogue raisonné publié en ligne.

Si ce site Internet propose d’excellentes notices (uniquement en anglais cependant), ainsi qu’un appareil critique complet (bibliographie et historique), on ne peut en dire autant de l’album (on n’ose le qualifier de « catalogue ») publié à cette occasion par le Louvre. Les notices sont indigentes (presque uniquement iconographiques). On n’y discute pas, ou pratiquement pas, d’attribution (ce qui aurait été intéressant notamment pour les Rembrandt, nombreux et pour l’essentiel de très grande qualité, mais dont l’identification de l’auteur n’est pour certains que très récente ; le contexte de réalisation des œuvres ou tout simplement leur place dans l’histoire de la peinture néerlandaise du XVIIe siècle ne sont jamais abordés. Au moins une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

Article suivant dans Expositions : Ingres et ses élèves