Ce ne sont pas des poissons d’avril ! Contenu abonnés


JPEG - 104.4 ko
1. Bâtiments de l’hôpital Necker (XIXe siècle)
en cours de démolition le 18 mars 2009.
Seul l’aile du fonds, qui fait partie d’un ensemble inscrit,
a été conservée.
Photo : D. Rykner
Voir l'image dans sa page

Et oui, notre article concernant la vente de Notre-Dame était bien un poisson d’avril : le centre aquatique ne sera pas nommé L... M..., mais plus sobrement « Centre aquatique Notre-Dame »....

Parmi les nombreuses réactions qu’a suscitées cette plaisanterie, la plus fréquente était celle-ci : « c’est évidemment très gros, mais finalement est-ce si loin de la réalité ? » Car y a-t-il vraiment une grande différence entre creuser un parking sous la cour de l’Hôtel Lambert, auquel on accédera par un système escamotant les pavages, et une piscine dans une cathédrale avec un sol…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Censuré par Arte

Article suivant dans Éditorial : Des trésors de moins en moins nationaux