Baldassare Castiglione à Atlanta (suite)


30/1/06 – Mondialisation - Louvre/Atlanta, High Museum of Art - Sous le titre « Louvre-Atlanta : l’opération discrète », Le Monde daté du 31 janvier 2006, sous la plume de Clarisse Fabre, reprend les informations parues sur ce site depuis une semaine à propos du prêt, notamment, du Baldassare Castiglione et des Bergers d’Arcadie au musée américain. On y apprend que le Louvre confirme la liste des œuvres publiées sur La Tribune de l’Art. Il précise cependant, par la voix de Vincent Pomarède : « Nous ne sommes pas fous. Certains chefs-d’oeuvre ne quitteront pas le Louvre pendant onze mois. Le Raphaël sera prêté pour une durée de trois mois et Le Poussin pour cinq mois ». Notons qu’il reconnaît ainsi que prêter ces deux tableaux pour un an serait une folie. Atlanta risque d’être déçu, car rien, dans les informations parues dans les média américains, manifestement directement issues d’un communiqué de presse, ne mentionne cette restriction. Pas plus que le communiqué de Delta Airlines, l’un des mécènes de cette opération, qui indique que « Les chefs-d’œuvre faisant partie de la principale exposition de la première année incluent le Portrait de Baldassare Castiglione de Raphaël et Et in Arcadia Ego de Poussin »... Il se trouve que les deux tableaux cités dans la presse américaine (et ceux repris initialement dans notre brève) sont ceux qui ne resteront pas une année entière. Mais c’est sans doute un hasard.


Didier Rykner, lundi 30 janvier 2006





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : A propos des deux tableaux retrouvés dans l’église de Loches

Article suivant dans Brèves : Don d’un Corrado Giaquinto au Metropolitan Museum