Ariane James-Sarazin nommée directrice adjointe du Musée de l’Armée


JPEG - 182.1 ko
Ariane James-Sarazin
Photo : François Baglin
Voir l'image dans sa page

30/3/18 - Nomination - Paris, Musée de l’Armée - Ariane James-Sarazin, avait quitté la direction des Musées d’Angers fin 2015 (elle y avait été nommée en 2012, voir la brève du 9/10/12), et occupait depuis 2017 le poste de conseillère scientifique pour le domaine de recherche Histoire des collections, histoire des institutions artistiques et économie de l’art à l’Institut national d’histoire de l’art. Elle vient d’être nommée directrice adjointe du Musée de l’Armée, qui est le poste scientifique de direction de ce musée dirigé par un militaire (le général d’Andoque). Elle poursuivra cependant son rôle à l’INHA pour les programmes dont elle s’occupait, au moins jusqu’à la fin du mois de septembre 2018.

Comme elle nous l’avait confié, les collections lui manquaient. Celles dont elle prend la charge sont considérables. Le Musée de l’Armée n’est bien sûr pas qu’un musée d’histoire militaire, il est avant tout un grand musée de Beaux-Arts. On y trouve ainsi une très importante collection d’armures et d’armes de toutes les époques, dont certaines sont de véritables œuvres d’art, de très nombreuses peintures, notamment des portraits ou des œuvres en rapport avec les décors des Invalides, ainsi que des sculptures. Le cabinet des dessins, estampes et photographies est fort riche puisqu’on y trouve pas moins de 20 000 estampes et 9 000 dessins, auxquels on doit rajouter une centaine de pastels et 300 albums. Le musée mène également une politique régulière d’acquisition dont nous nous faisons ici l’écho (voir nos articles) et il organise de nombreuses expositions. La nouvelle directrice aura également la charge de la conservation de toutes les œuvres (peintures murales, sculptures...) de l’Hôtel des Invalides.

Avant les musées d’Angers, Ariane James-Sarazin avait notamment été conservateur à la direction des Archives de France et chef du service des expositions de la bibliothèque nationale de France. Elle remplace désormais au Musée de l’Armée David Gillet, lui même devenu directeur du département des expositions et des manifestations à la BnF1. Rappelons enfin qu’elle est spécialiste du peintre Hyacinthe Rigaud auquel elle a consacré un magistral catalogue raisonné, et un site internet qu’elle continue à mettre à jour régulièrement (voir la brève du 22/10/17)


Didier Rykner, vendredi 30 mars 2018


Notes

1Nous avions fait une erreur sur le nouveau poste de David Gillet, corrigé depuis grâce à un commentaire sur cet article.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un pastel de Pierre Prins acquis par Fécamp

Article suivant dans Brèves : Une esquisse de Vincent acquise par le château de Pau

Publicité Annonce Artcurial