Appel au mécénat pour la restauration du théâtre de Chaillot Contenu abonnés


27/4/15 - Restauration et souscription - Paris, Théâtre national de Chaillot - Le théâtre de Chaillot, construit en 1937, subit dans les années 70 un terrible vandalisme qui aboutit à la destruction entière de la grande salle. Triste fait d’armes de Jack Lang qui, preuve que la rédemption existe, fut par la suite l’un des rares ministres à réellement défendre le patrimoine et à lui accorder les moyens nécessaires.


JPEG - 282.2 ko
1. Louis Billotey (1883-1940)
La Tragédie
Fresque - 900 x 600 cm
Paris, Théâtre de Chaillot
Photo : Didier Rykner
JPEG - 159.4 ko
2. Henry de Waroquier (1881-1970)
La Tragédie
Huile sur toile marouflée - 472 x 300 cm
Paris, Théâtre de Chaillot
Photo : Didier Rykner

Le reste du bâtiment resta intouché, superbe témoignage de l’Art Déco. Entièrement classé monument historique et propriété de l’État, on aurait pu s’attendre légitimement à ce que celui-ci remplisse ses devoirs de propriétaire, c’est-à-dire le conserve en bon père de famille. Ce ne fut évidemment pas le cas : celui-ci n’a jamais été restauré.
Fort heureusement, l’administration du théâtre et la Fondation du Patrimoine ont décidé de prendre les choses en main et de lancer une grande campagne de restauration, soutenue largement par le mécénat, celui-ci s’adressant tant aux entreprises qu’aux particuliers.


JPEG - 137.5 ko
3. Gustave-Louis Jaulmes (1873-1959)
Pour la Paix par l’Art
Huile sur toile marouflée - 510 x 367 cm
(sculpture devant non identifiée)
Paris, Théâtre de Chaillot
Photo : Didier Rykner
JPEG - 428.3 ko
4. Gustave-Louis Jaulmes (1873-1959)
Pour la Paix par l’Art, détail
Toile peinte marouflée - 42500 x 500 cm
Paris, Théâtre de Chaillot
Photo : Didier Rykner

La visite du monument est impressionnante. On débouche d’abord dans le grand escalier où nous accueille notamment une grande fresque peinte directement sur le ciment par Louis Billotey, et représentant La Tragédie (ill. 1). Les personnages sont tirés de la pièce de Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n’aura pas lieu, le personnage central n’étant autre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un don des Rothschild au musée de Boston

Article suivant dans Brèves : L’Écriture dessinée : Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac