Antenne du Louvre dans le Nord : le projet n’a pas été enterré


6/8/04 – Louvre - Antenne régionale - Le nouveau ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a visité, les 20 et 21 juillet, les six villes du Nord (une, Amiens, est en région Picardie) candidates à l’implantation de l’antenne régionale du Louvre. Il persiste donc dans ce projet initié par son prédécesseur. Nous ne reviendrons pas ici sur les raisons qui nous opposent à cette idée d’un Louvre décentralisé (voir notre éditorial du 17 février 2004). Mais il semble que le programme, jusqu’ici introuvable, se préciserait. Il s’agirait d’exposer 500 à 600 œuvres du musée, la présentation étant renouvelée tous les trois ans. Ceci serait complété par des expositions temporaires. La décision serait prise en septembre 2004 pour une ouverture prévue au printemps 2009.
On pouvait lire, dans Le Point du 29/1/04 : « le musée du Louvre souhaite exposer les nombreuses collections qui, faute de place, sommeillent trop souvent dans ses réserves. » Ce journal ressortait ainsi le fameux mythe des réserves inépuisables du Louvre, quand les véritables réserves sont celles des musées de province que, faute de moyens ou de place, beaucoup d’entre eux ne peuvent présenter. Dire, par ailleurs, que le Louvre souhaite cette antenne relève de l’abus de langage. Elle a été imposée par Jean-Jacques Aillagon dans le fameux « Contrat d’Objectif et de Moyen » signé avec le musée.


Didier Rykner, vendredi 6 août 2004





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La gare du Sud à Nice sauvée par le ministère de la Culture

Article suivant dans Brèves : Tableaux religieux de Francisco Goya au Musée du Prado