Contenu abonnés

Annick Lemoine nommée directrice du Petit Palais

6/1/22 - Nomination - Paris, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris - Comme il fallait s’en douter, le jeu de chaises musicales continue à la tête des musées parisiens. Le départ de Christophe Leribault, nommé au Musée d’Orsay il y a quatre mois (voir la brève du 14/9/21) laissait vacante la direction du Petit Palais, qu’il dirigeait depuis 2012. Si son action fut unanimement saluée pour sa grande qualité, sa succession ne pouvait que susciter les convoitises : navire amiral des musées municipaux parisiens, le Petit Palais s’est imposé au cours des dix dernières années comme l’une des institutions les plus dynamiques et les plus populaires de la capitale. Sa très ambitieuse politique d’expositions - constituant souvent de véritables redécouvertes - s’est accompagnée d’un redéploiement bienvenu des collections permanentes, régulièrement enrichies de judicieuses acquisitions, marqué notamment par le retour en majesté des sculptures dans la galerie Nord.

Annick Lemoine
Photo : Marc Riou
Voir l´image dans sa page

Annick Lemoine, dont on a appris la nomination ce matin, prendra donc le mois prochain la direction d’un musée qui a connu une magnifique renaissance au cours des dernières années. Loin d’être une inconnue pour les lecteurs de La Tribune de l’Art, l’historienne de l’art spécialiste du caravagisme est aussi connue des visiteurs du Petit Palais qui avait accueilli au début de l’année 2015 la passionnante exposition Les Bas-fonds du Baroque. La Rome du vice et de la misère (voir l’article) dont elle assurait le commissariat aux côtés de Francesca Cappelletti, qui a de son côté pris la direction de la Galerie Borghèse l’année dernière. L’exposition avait d’abord été présentée à la Villa Médicis, où Annick Lemoine dirigeait depuis 2010 le département d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome, après avoir travaillé entre 2009 et 2010 au cabinet de Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture et de la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.