Aix-en-Provence doit rendre les dépôts du Louvre ! Contenu abonnés


JPEG - 155 ko
Maître de l’Annonce aux Bergers,
actif à Naples au milieu du XVIIe siècle
Les Noces de Jacob et Rachel
Huile sur toile
Dépôt du Louvre au Musée Granet
Photo : Didier Rykner

Le Musée Granet d’Aix-en-Provence, qui a bénéficié naguère de travaux très coûteux de restauration, largement financés par l’État, a décidé depuis maintenant plusieurs années de transformer les salles où étaient accrochés les peintures anciennes en lieu d’exposition temporaire (voir nos articles). Non content de priver les visiteurs de l’essentiel des collections permanentes, le musée prétend leur interdire de photographier. Si l’on ajoute que les bases de données telles que celle de la RMN ou Joconde n’ont que très peu de tableaux de la collection en photographie, et que le site internet du Musée Granet ne…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : La leçon turque

Article suivant dans Éditorial : A Gesté, le vandalisme triomphe sur toute la ligne !