Agrandissement du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg Contenu abonnés


JPEG - 109 ko
1. Claude de Jongh (vers 1600-1663)
Saint Laurent devant la Vierge à l’Enfant, 1634
Huile sur toile
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner
Voir l'image dans sa page

A côté des opérations lourdes, longues et onéreuses, qui voient des musées être entièrement refaits et agrandis, comme ce fut récemment le cas à Montpellier (voir l’article), certains établissements mènent des travaux plus légers, mais non moins utiles. Le musée des Beaux-Arts de Strasbourg a ainsi ouvert, en décembre 2006, trois nouvelles salles qui lui permettent désormais d’exposer en permanence quatre-vingt tableaux supplémentaires.

Il peut montrer aujourd’hui presque toutes ses collections1. On verra, par exemple, un beau tableau d’un artiste rare, Claude de Jongh (ill. 1), une Allégorie du repentir de Cornelis van Haarlem, ou un Jeune garçon pincé par une écrevisse d’un suiveur du Caravage. Rappelons que les réserves de Strasbourg sont en réalité des salles visitables, ouvertes, au dernier étage, le premier samedi de chaque mois (et sur demande). Elles ne conservent maintenant que des tableaux réellement très secondaires.

La première salle (ill. 2) regroupe des tableaux italiens du XVIIe siècle, dont deux Adorations des mages génoises, l’une de Bartolomeo Biscaino (ill. 3, à gauche), l’autre de Valerio Castello, ce dernier tableau (à droite) ayant été dernièrement retrouvé (voir l’article sur l’ouvrage Cinq siècles de peinture). Elle offre par ailleurs de belles vues sur la cathédrale.

JPEG - 87.4 ko
2. Première des trois nouvelles salles ouvertes
du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 83.8 ko
3. A gauche, Bartolomeo Biscaino, Adoration des mages ;
à droite, Valerio Castelle, Adoration des mages
Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Dans la deuxième salle sont exposées des esquisses, dont plusieurs ont été acquises récemment : le Supplice de saint André de Jean-Baptiste Deshays (ill. 4 ; entré dans les…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Réouverture du Musée Fabre de Montpellier

Article suivant dans Musées : Réouverture du Musée de la Chasse à Paris