Acquisition et accrochage : actualité du Musée des Beaux-Arts de Tours


JPEG - 110.2 ko
1. Louis-François Cassas (1756-1827)
Vue des ruines d’Ephèse
Crayon - 15,7 x 21,2 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner

19/1/10 – Acquisition et nouvel aménagement – Tours, Musée des Beaux-Arts - Le musée tourangeau a récemment acquis, auprès d’un libraire du Cantal, un carnet (ayant perdu sa reliure) de Louis-François Cassas, réalisé lors du voyage qu’il effectua en 1784 dans l’Empire Ottoman1. Il se compose de 26 feuilles formant 48 pages de dessins dont 10 sur double page2.
Cet ensemble, qui vient enrichir un fonds Cassas créé par Boris Lossky vers 1956, montre les premières représentations connues d’Ephèse par un artiste-voyageur. Le carnet comprend en effet de nombreux croquis représentant des vues des ruines antiques (ill. 1), des détails architecturaux ou des reliefs de sarcophage (ill. 2).


JPEG - 70.1 ko
2. Louis-François Cassas (1756-1827)
Reliefs de sarcophages
Crayon - 21,2 x 15,7 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner
JPEG - 108.6 ko
3. Louis-François Cassas (1756-1827)
Eléments architecturaux et vue d’un navire
Crayon - 15,7 x 21,2 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner

On y voit aussi (la liste n’est pas exhaustive) des marines (ill. 3) et une vue de Constantinople (ill. 4).

JPEG - 116.2 ko
4. Louis-François Cassas (1756-1827)
Vue de Constantinople
Crayon - 15,7 x 21,2 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner
JPEG - 47.6 ko
5. Tours, Musée des Beaux-Arts
Vue de la nouvelle salle du XVe siècle tourangeau
Photo : D. Rykner

JPEG - 43.3 ko
6. Tours, Musée des Beaux-Arts
Vue de la nouvelle salle du XVe siècle tourangeau
Photo : D. Rykner

Le musée vient par ailleurs d’aménager, au rez-de-chaussée, une salle dédiée essentiellement à l’art des XVe et XVIe siècles à Tours (ill. 5), organisée autour des deux panneaux du XVe siècle de cette école représentant le Christ et la Vierge acquis en 2007 (ill. 6) ; voir brève du 25/2/07). La muséographie est réussie et permet de découvrir plusieurs œuvres très importantes dont certaines ont été sorties des réserve à cette occasion (ill. 6)3.
On remarquera également plusieurs sculptures (ill. 7) appartenant à la Société Archéologique de Touraine et faisant l’objet d’un « prêt du Conseil Général d’Indre-et-Loire » en 2009. Elles proviennent en réalité du Musée Archéologique de l’Hôtel Goüin, géré depuis deux ans par le Conseil Général, établissement désormais fermé et dont les collections sont en train d’être mises en caisse.


JPEG - 41 ko
7. France (?), XVIe siècle
Saint François de Paule
Albâtre partiellement polychromé
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. Rykner
JPEG - 63.5 ko
8. Touraine, vers 1460-1470
Ange agenouillé portant un écu
mi-partie aux armes de Bueil
et de Montjean provenant du tombeau
de Jeanne de Montejean à la collégiale
Saint-Michel et Saints-Innocents
de Bueil-en-Touraine

Pierre calcaire
Tours, Hôtel Goüin
Dépôt au Musée des Beaux-Arts de Tours
Photo : D. Rykner

Nous reviendrons très prochainement sur cette triste affaire dans le cadre de notre série d’articles sur les musées en danger.


Didier Rykner, mardi 19 janvier 2010


Notes

1Nous remercions Annie Gilet, conservateur en chef au Musée des Beaux-Arts, pour les renseignements qu’elle nous a fournis pour la rédaction de cette brève

2Ce carnet était passé auparavant en vente publique dans le Nord de la France. Il a été acquis pour 20 000 € par le musée

3L’œuvre illustrée ici n’est, par exception, pas tourangelle




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Appel au mécénat pour la restauration des tableaux de la Galerie des Batailles du château de Richelieu

Article suivant dans Brèves : Les glaives de Jérôme Bonaparte de retour à Fontainebleau