Acquisition d’une aquarelle de Schwabe par le Musée d’Orsay


JPEG - 117.6 ko
1. Carlos Schwabe (1866-1926)
Méduse ou Le Tonneau de la Haine
Aquarelle - 49,5 x 34,5 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s Paris

12/3/14 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Troyes, Musée d’Art Moderne - Poitiers, Musée Sainte-Croix - Les musées français, malheureusement, n’ont guère été actifs lors de la vente Félix Marcilhac qui a d’ailleurs pulvérisé les estimations. Trois d’entre eux, néanmoins, ont sauvé l’honneur.

Le premier est le Musée d’Orsay qui a préempté pour 49 500 €1 une des deux aquarelles de Carlos Schwabe, La Méduse ou Le Tonneau de la Haine (ill. 1). Une œuvre superbe mais au sujet assez effrayant qui aurait pu naturellement trouver sa place dans l’exposition Crime et châtiment... On y voit Méduse, sous la forme d’une vieille femme au corps fripé et à la tête presque masculine, tenir par les cheveux les têtes décapitées (au niveau des épaules, ce qui accentue encore le caractère macabre de la scène) de deux femmes, le tout dans un paysage rocailleux et baignant dans une mare de sang.
L’œuvre reprend l’une des illustrations des Fleurs du mal exposées au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1897 (le livre est paru chez Charles Meunier en 1900). Remarquons, néanmoins, que Baudelaire dans son poème Le Tonneau de la Haine ne cite pas la Méduse dans son texte. L’aquarelle doit être légèrement postérieure à l’illustration et vient de la collection de Gabriel Séailles portant d’ailleurs une dédicace à « Paul ». L’épouse du philosophe se faisait appeler Charles Paule Séailles en tant que peintre (1855-1944). La dédicace signée Schwab sans le « e » final permet de dater au moins la dédicace après 1908.


JPEG - 83.4 ko
2. Maurice Marinot (1866-1926)
Pot à couvercle, 1912
Verre à décor émaillé - H. 26,5 cm
Troyes, Musée d’Art Moderne
Photo : Sotheby’s Paris
JPEG - 80.1 ko
3. Chana Orloff (1888-1968)
Portrait de Sarah Lipska, 1925
Huile sur toile - 64,5 x 44,5 cm
Poitiers, Musée Sainte-Croix
Photo : Sotheby’s Paris

Par ailleurs, le Musée d’Art Moderne de Troyes à acquis un pot à couvercle de Maurice Marinot (ill. 2), en verre émaillé, daté de 1912, pour 13 750 € (avec frais) et le Musée Sainte-Croix de Poitiers le portrait (peint) de Sarah Lipska, par Chana Orloff (ill. 3) pour 27 500 €.

English version


Didier Rykner, mercredi 12 mars 2014


P.-S.

13/3/14 : Cette brève a été modifiée après avoir joint Jean-David Jumeau-Lafond spécialiste de l’artiste.


Notes

1Tous les prix sont donnés ici avec les frais.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un dessin inédit de Guerchin redécouvert sur le marché parisien

Article suivant dans Brèves : Vol d’un tableau d’Emil Nolde