A Compiègne, l’Ugolin de Carpeaux restauré Contenu abonnés


25/5/13 - Restauration - Compiègne, Musée national du château - Le Musée du Second Empire au château de Compiègne possède plusieurs œuvres de Jean-Baptiste Carpeaux dont un grand plâtre représentant le fameux groupe d’Ugolin, entouré de ses enfants. Le sujet, inspiré du chant XXXIII de la Divine Comédie est connu : condamné à mourir de faim dans sa prison, Ugolin finira par dévorer ses enfants et petits enfants qui avaient été enfermés avec lui. Le groupe fut conçu entre 1857 et 1861 à la Villa Médicis où le sculpteur séjournait après avoir obtenu le Prix de Rome. On en connaît plusieurs exemplaires, dont un plâtre patiné, au Petit Palais à Paris, un autre à Valenciennes, un marbre (Metropolitan Museum), exécuté en 1867 sous le contrôle de Carpeaux par son praticien Bernard, et un bronze

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nouvelle acquisition de l’Ashmolean : un portrait de Ruskin par Millais

Article suivant dans Brèves : Un tableau d’Eugène Fromentin acquis par La Rochelle