31 dessins anciens offerts au Musée des Beaux-Arts de Montréal (1)


8/1/15 - Acquisitions - Montréal, Musée des Beaux-Arts - En 2013, le Musée des Beaux-Arts de Montréal présentait une sélection de dessins anciens appartenant à un important collectionneur particulier habitant dans cette ville (voir l’article). Généreusement, celui-ci a récemment offert trente-et-une feuilles, dont beaucoup d’ailleurs (vingt-quatre) ne faisaient pas partie de l’exposition. Nous présenterons cette donation en deux parties, en commençant par les dessins français.


JPEG - 198.3 ko
1. Michel Corneille le jeune (1642-1708)
Têtes de femmes, 1680-90 (recto)
Sanguine - 21,5 x 29,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM
JPEG - 75.2 ko
2. Michel Corneille le jeune (1642-1708)
Sainte Famille, 1680-90 (verso)
Plume et encre brune - 21,5 x 29,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Michel Corneille le jeune, recto Têtes de femme, verso Sainte Famille (ill. 1 et 2) : cette œuvre double face ne prépare pas des compositions identifiées. Plusieurs dessins de Corneille représentent des études de têtes de femme réunies sur une même feuille.


JPEG - 166.8 ko
3. Charles de la Fosse
Deux études d’homme drapés, 1695-1700
Pierre noire, craie blanche et sanguine - 26 x 33 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Charles de la Fosse, Deux études d’homme drapés (ill. 3) : beau dessin, typique de l’artiste, mais qu’on ne peut pour l’instant pas rattacher à une œuvre connue.


JPEG - 221.6 ko
4. Attribué à Étienne Parrocel, dit le Romain (1696-1775)
L’Annonciation, vers 1740 ?
Plume et encre brune, lavis brun et gris, rehauts de blanc - 15,6 x 20 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Attribué à Étienne Parrocel, dit le Romain, L’Annonciation (ill. 4) : l’œuvre est entrée au musée comme anonyme italien du XVIIIe siècle, l’attribution à Parrocel étant une piste d’étude suggérée par Catherine Loisel.


JPEG - 153.7 ko
5. Attribué à Nicolas Bertin (1668-1736)
Bacchus et Ariane, vers 1710-1720
Pierre noire, craie blanche, rehauts de blanc - 25,7 x 22,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Attribué à Nicolas Bertin, Bacchus et Ariane (ill. 5) : l’artiste a plusieurs fois traité le sujet, notamment dans un tableau qu’on ne peut pas voir (toutes les peintures anciennes sont en réserve !) au Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne. Il s’agit peut-être ici - même si l’attribution n’est pas absolument certaine - d’une étude pour une toile conservée au Nationalmuseum de Stockholm.


JPEG - 226.4 ko
6. François Boucher (1703-1770)
Daphnis et Chloé, vers 1743-45
Sanguine - 23,6 x 27,6 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- François Boucher, Daphnis et Chloé (ill. 6) : il s’agit d’une étude pour le tableau conservé à la Wallace Collection.


JPEG - 124.9 ko
7. Jacques Dumont, dit le Romain
Tête de femme, 1737
Sanguine - 21,1 x 17,1 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- François Dumont, dit le Romain, Tête de femme (ill. 7) : ce dessin, qui a appartenu à la célèbre collection de Jean-Denis Lempereur, ne peut actuellement être rattaché à aucune œuvre connue.


JPEG - 118 ko
8. Jean-Baptiste Oudry (1686-1755)
Repos pendant la fuite en Égypte, vers 1715-17
Encre brune, lavis brun, rehauts de
gouache blanche - 21,7 x 16,8 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Jean-Baptiste Oudry, Repos pendant la fuite en Égypte (ill. 8) : les œuvres religieuses d’Oudry sont très rares ; cette feuille faisait partie du Livre de raison de l’artiste, qui y répertoriait sa production peinte, comme l’avait fait avant lui Claude Lorrain dans son Liber Veritatis.


JPEG - 107.8 ko
9. Jean-Baptiste Greuze (1725-1805)
Jeune femme nue debout devant une urne
Sanguine - 48,2 x 31,1 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Jean-Baptiste Greuze, Jeune femme nue debout devant une urne (ill. 9) : il s’agit d’une étude pour un tableau intitulé Les deux sœurs, dont on ignore la localisation actuelle mais que l’on connaît grâce à une vieille photographie.


JPEG - 33.9 ko
10. Gabriel de Saint-Aubin (1724-1780)
Regulus condamné aux plus affreux supplices, 1763
Plume et encre brune, lavis gris - 20,2 x 15,3 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Gabriel de Saint-Aubin, Regulus condamné aux plus affreux supplices (ill. 10) : projet d’illustration pour le volume Abrégé de l’histoire romaine de l’Abbé Millot, paru en 1789, gravé par Pierre Chenu. Le supplice de Regulus est ainsi décrit : « Ils le tenoient longtems resserré dans un noir cachot, d’où, après lui avoir coupé les paupières, ils le faisoient sortir tout-à-coup pour l’exposer au soleil le plus vif et le plus ardent. Ils l’enfermèrent ensuite dans une espèce de coffre tout hérissé de pointes, qui ne lui laissoient aucun moment de repos ni jour, ni nuit. Enfin, après l’avoir ainsi tourmenté par d’excessives douleurs et une cruelle insomnie, ils l’attachèrent à une croix, et l’y firent périr ».


JPEG - 114.4 ko
11. Hubert Robert (1733-1808)
Paysage romain, vers 1759-61
Aquarelle, lavis brun, encre noire
et grise - 40,5 x 27,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Hubert Robert, Paysage romain (ill. 11) : le dessin date du début du séjour du peintre à Rome, alors qu’il était pensionnaire à l’Académie de France.


JPEG - 205.6 ko
12. Claude-Louis Chatelet (1753-1794)
Vue de Lagonegoro
Pierre noire, plume et encre brune, aquarelle - 21,3 x 34 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Claude-Louis Chatelet, Vue de Lagonegro (ill. 12) : ce dessin est préparatoire à une gravure pour le troisième volume du Voyage pittoresque, ou description historique des royaumes de Naples, et de Sicile de l’abbé de Saint-Non.


JPEG - 71.4 ko
13. Louis Carrogis, dit Carmontelle (1717-1806)
Portrait de Jean-Baptiste François,
comte de Vassan
, vers 1768
Crayon brun, pierre noir et aquarelle - 30,1 x 17,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Louis Carrogis, dit Carmontelle, Portrait de Jean-Baptiste François, comte de Vassan (ill. 13) : l’épouse du modéle était apparentée au dessinateur. Le Musée Condé à Chantilly - l’une des plus importantes collections de Carmontelle au monde - conserve un portrait d’un autre membre de cette famille, Louis-Zacharie, marquis de Vassan, extrêmement proche de celui-ci (on pourrait presque croire qu’il s’agit du même homme).


JPEG - 132.5 ko
14. Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824)
Anchise fait voir à Énée la naissance de
Rome et de la République romaine

Pierre noire - 23,2 x 36,5 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Anne-Louis Girodet-Trioson, Anchise fait voir à Énée la naissance de Rome et de la République romaine (ill. 14) : le sujet est tiré du livre VI de l’Énéide.


JPEG - 154.5 ko
15. Eugène Delacroix (1798-1863)
Études d’après La Rencontre de Marie
de Médicis et Henri IV à Lyon

Plume et lavis d’encre brune, crayon - 26,1 x 39,6 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Eugène Delacroix, Études d’après La Rencontre de Marie de Médicis et Henri IV à Lyon (ill. 15) : il s’agit d’études d’après le cycle peint par Rubens conservé au Louvre.


JPEG - 51.5 ko
16. Laure Devéria (1813-1838)
Nature morte avec fritillaires impériales, 1834
Aquarelle - 42,9 x 26,9 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBAM

- Laure Devéria, Nature morte avec fritillaires impériales (ill. 16) : l’artiste, peu connue et dont la production est rare puisqu’elle mourut à l’âge de vingt-cinq ans, n’est autre que la sœur d’Achille et Eugène Devéria. Cette aquarelle de fleurs est typique de la production connue de Laure Devéria, dont des exemples sont conservés au Louvre et au Museum d’Histoire Naturelle à Paris. Correction : Il ne s’agit pas de tulipes comme nous l’avions écrit tout d’abord (en suivant le musée), mais de fripillaires impériales, des fleurs dont on trouve des reproductions sur de nombreux décors sous l’Empire [merci au lecteur qui nous a donné cette précision].


Didier Rykner, jeudi 8 janvier 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un cabinet de Pierre Gole pour un musée hollandais

Article suivant dans Brèves : Les dernières acquisisions du Chrysler Museum