2009 « annus horribilis » Contenu abonnés


JPEG - 56.8 ko
Frédéric Mitterrand et Christine Albanel
le jour de la transmission de pouvoir
(24 juin 2009)
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

L’année qui se termine fut bonne pour La Tribune de l’Art. Né en avril 2003, le site se porte bien et est devenu la revue consacrée à l’art la plus lue en France, avec une moyenne d’environ 6000 visiteurs par jour. Depuis quelques jours, La Tribune de l’Art est reconnue comme une entreprise de presse en ligne, nouveau statut qui reconnaît enfin que les sites d’informations sur Internet sont des journaux comme les autres, le support ne préjugeant pas de la qualité du contenu. La nouvelle version (qui sera encore améliorée dans les semaines à venir) vient couronner 2009 et augure bien de 2010.

On aimerait pouvoir dresser un bilan aussi positif de l’année écoulée pour les musées et le patrimoine. Hélas, on en est très loin. Rarement la situation aura été aussi préoccupante. Jamais, depuis au moins trente-cinq ans, un gouvernement n’avait porté tant de mauvais coups au patrimoine. Encore le vandalisme qui a sévi dans les années 60 et au début des années 70, en particulier sous le septennat raccourci de Georges Pompidou, n’était-il pas organisé comme il semble l’être aujourd’hui, par la destruction systématique de tous les garde-fous protégeant ce qu’on appelait, il n’y a pas si longtemps encore, l’exception culturelle.
Cette année a vu une attaque sans précédent contre le système français de protection du patrimoine, à la fois par la suppression de l’avis conforme des ABF dans les ZPPAUP1 (qui augure d’ailleurs probablement de sa remise en cause plus générale) et par la décision de céder les monuments appartenant à l’Etat aux collectivités territoriales2, sans aucune garantie que ceux-ci ne se retrouveront pas plus tard cédés à des opérateurs privés. Le ministère de la Culture vient en outre d’envisager très sérieusement l’installation d’hôtels de luxe dans certains de ces monuments. Transformer l’Hôtel de la Marine en un tel…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Après la RGPP, voici déjà venir la RGPP 2

Article suivant dans Éditorial : Turner et ses peintres, une exposition exemplaire